Pour chaque dollar dépensé pour des caméras piétons, les communautés obtiennent cinq dollars de bénéfices en retour.

Fait du jour : les recherches suggèrent que pour chaque dollar dépensé en caméras corporelles pour la police, les communautés reçoivent environ cinq dollars en bénéfices, principalement en évitant l'usage de la force et les coûts qui y sont associés.

Bodycams ZEPCAM

Les caméras corporelles sont un outil de plus en plus courant dans les forces de police et sont utilisées par de nombreux types d'agents des forces de l'ordre et de travailleurs de première ligne. Les bodycams ont de nombreux usages. Elles permettent d'accroître la transparence et la responsabilité, de désamorcer des situations potentiellement violentes et d'améliorer la confiance des travailleurs de première ligne au travail. Les preuves vidéo fournies par les caméras corporelles peuvent également être utilisées comme preuves devant les tribunaux, ce qui permet aux agents de première ligne et aux civils de traiter les incidents conformément à la loi. Cependant, une certaine incertitude subsiste quant à l'impact exact des bodycams sur les résultats du maintien de l'ordre.

Les caméras corporelles réduisent le recours à la force et les coûts qui y sont associés

A grande échelle étude par l'Institut Becker Friedman (Université de Chicago) et une récente article dans The Economist a mis fin aux incertitudes concernant les effets exacts des bodycams sur le maintien de l'ordre aux États-Unis. Selon cette étude, les caméras corporelles réduisent le nombre de plaintes pour inconduite de la part de la police de 17%. En outre, les données indiquent qu'il y a six chances sur sept que les caméras corporelles réduisent le nombre d'incidents liés au recours à la force de 10%.

Une autre conclusion intéressante est que les caméras corporelles valent l'argent (les obstacles financiers empêchent souvent les services de police d'adopter une solution de caméra corporelle). Pour chaque dollar dépensé, la société reçoit environ cinq dollars en retour. Comme il y a moins de recours à la force, les coûts associés (temps d'enquête, coûts administratifs multiples et indemnisation éventuelle des membres de la communauté) diminuent également.

L'estimation de base du rapport avantages-coûts des solutions de caméras corporelles présentée dans l'étude de l'Institut Becker Friedman est de 4,95. Il est possible que jusqu'à un quart des avantages estimés reviennent directement aux budgets gouvernementaux. Du point de vue des budgets publics, cela suggère qu'une solution de caméra corporelle s'autofinance, ce qui en fait une solution plus rentable que le simple recrutement de policiers supplémentaires.

Les solutions de bodycam doivent faire l'objet d'une évaluation continue

L'analyse de l'Institut Becker Friedman repose inévitablement sur une estimation des effets des solutions de caméras corporelles basée sur la manière dont les départements américains les utilisent actuellement. Il est bon de rappeler que ces pratiques de déploiement peuvent changer avec le temps (par exemple si les associations professionnelles ou le gouvernement poussent les organisations à adopter des politiques et des pratiques plus standardisées en matière de BWC). De nouvelles idées sur la façon de tirer le meilleur parti des solutions de caméras corporelles peuvent également conduire à de nouveaux types d'impacts qualitatifs sur la société, alors restez à l'écoute pour les dernières mises à jour.

>> Découvrez nos solutions de bodycam

Coûts de la bodycam
Partager ceci