Les caméras corporelles augmentent le taux de condamnation dans les cas d'agression contre des agents de police jusqu'à 93%

A nouvelle étude a constaté, à l'aide de méthodes quantitatives, que les bodycams ont une valeur probante importante, notamment dans les cas de violence contre les policiers. Ces recherches prouvent que les bodycams augmentent le taux de condamnation des personnes qui agressent les policiers dans l'exercice de leurs fonctions.

Bodycams ZEPCAM

Les résultats de l'essai de contrôle randomisé par grappes montrent une augmentation considérable de 93% des chances de condamnation dans les cas d'agression contre des policiers. Ainsi, les bodycams augmentent les taux de condamnation à un niveau presque inconnu dans les tribunaux du monde entier. L'étude a également montré que les bodycams ont une valeur significative en termes de preuves dans d'autres types d'affaires.

Les bodycams augmentent les taux de condamnation grâce à des preuves objectives et complètes

Des recherches antérieures ont montré que les bodycams ont un impact évident sur les résultats des tribunaux en matière de la violence domestique, qu'il y a un pourcentage plus élevé d'arrestations lorsque des bodycams sont présentes, l'augmentation des plaidoyers de culpabilité anticipés à la suite de la preuve par caméra corporelle, de l'augmentation de la nombre de plaidoyers de culpabilité anticipés et jouent un rôle important pour les deux parties lorsque des affaires vont au tribunal. De nouvelles recherches, menées à l'aide de méthodes scientifiques quantitatives rigoureuses, ont conclu que les caméras corporelles augmentent aussi considérablement les chances de condamnation lorsque les agents sont attaqués dans l'exercice de leurs fonctions.

"Pour la poursuite des crimes contre les agents de police (agression/batterie d'un agent, résistance à l'arrestation), les BWC (Body-worn-cameras) ont conduit à une augmentation de 93% des chances d'une condamnation ou d'une décision retenue par rapport aux accusations de contrôle." (1)

Ce résultat n'est pas surprenant, car les caméras corporelles sont dans une position unique et puissante pour capturer toute agression de ce type contre des professionnels de première ligne. Cette recherche est cependant l'une des premières à montrer méthodologiquement l'impact extraordinaire des bodycams sur les taux de condamnation.

"Les bodycams fournissent des preuves objectives qui sont bénéfiques à toutes les parties".

Comme les caméras corporelles capturent l'intégralité d'une interaction, y compris ce qui a été dit, elles peuvent fournir un compte rendu complet de ce qui s'est passé. Cela est bénéfique pour les deux parties concernées, pour l'exactitude des rapports de police, ainsi que pour la qualité et la rapidité des résultats des tribunaux.

Cette nouvelle étude a également révélé une augmentation significative des taux d'inculpation et de condamnation liés à la violence domestique. Les chercheurs ont constaté que les déclarations des témoins faites à l'aide de caméras corporelles juste après l'incident sont souvent plus complètes et plus objectives que les contacts ultérieurs avec les victimes. Les preuves apportées par les bodycams influencent aussi souvent la durée des procédures (pré)judiciaires, car les preuves visuelles et verbales sont systématiquement acceptées par les tribunaux du monde entier. Elles ont également un impact sur les auteurs potentiels d'infractions, qui, lorsqu'ils sont confrontés à des preuves visuelles de leurs crimes, sont plus prompts à plaider coupable et à accepter l'issue du procès. Les services de police, les équipes juridiques et le système judiciaire gagnent ainsi du temps et de l'argent.

La recherche a confirmé que les résultats des tribunaux dans des cas spécifiques peuvent être grandement influencés par la présence de preuves sous la forme de séquences de caméras corporelles. En tant qu'observateurs impartiaux, ils enregistrent complètement ce qui a été dit et fait, offrant aux deux parties les outils juridiques pour défendre leurs actions. En ce qui concerne la violence à l'encontre des policiers, les caméras corporelles ont un impact considérable sur le taux de condamnation des contrevenants, ce qui rend les policiers plus satisfaits car ils savent qu'ils sont protégés par la caméra corporelle et par la loi. Grâce à des preuves plus objectives sous la forme de séquences filmées par des bodycams, les policiers savent que leur conduite peut être justifiée et que ceux qui commettent des crimes contre eux devront faire face à des conséquences juridiques. La satisfaction au travail et le bien-être mental s'en trouvent accrus, car les policiers sont soutenus par leur employeur et la loi. Cela augmente également leur sécurité au fil du temps, car les délinquants potentiels savent qu'ils seront toujours inculpés pour des crimes commis contre des agents des forces de l'ordre.

  • Petersen, K., Mouro, A., Papy, D. et al (2021) Seeing is believing : the impact of body-worn cameras on court outcomes, a cluster-randomized controlled trial in Miami Beach. Journal de la Criminologie Expérimentale https://doi.org/10.1007/s11292-021-09479-6

>>Nos solutions de bodycam pour la police et les forces de l'ordre

Partager ceci